La liqueur de la Salettina

Créée dans les tréfonds du village de Corps, la liqueur de la Salettina est le témoignange d'un savoir-faire bicentenaire. Les histoires de la Salettina et du Sanctuaire de Notre-Dame de La Salette sont intimement liées.

L'histoire 

Maximin GIRAUD est l'un des deux bergers témoins de l'apparition de la Vierge Marie sur les hauteurs de la Salette-Fallavaux. C'est à lui que nous devons la liqueur de la Salettina. 

Par la suite, ce savoir-faire perdu a été relancé en 1961, lorsque le carnet de recettes de Maximin a été découvert dans sa maison natale. Depuis, la fabrication de la liqueur a repris et aujourd'hui encore, Raoul, liquoriste, utilise les alambics et chaudrons centenaires pour macérer et distiller tous ses alcools. 

La recette

La Salettina est composée d'une vingtaine de plantes de nos montagnes, dont la plus connue est le Génépi des Alpes. Le secret de cette liqueur, c'est la distillation des plantes sauvages pour obtenir l'alcoolat, base de la préparation de la liqueur. On trouve dans la boutique de Florence, 3 sortes de Salettina : la verte, la jaune et la blanche qui se différencient par leur degré d'alcool (allant de 40 à 50°c).

Biens d'autres produits sont fabriqués dans la maison natale de Maximin : du Génépi des Alpes, de la Vulnéraire, de l'Hysope, des liqueurs de fruits (mûres, myrtilles, framboises suivant la récolte) et des apéritifs (Mojito des Alpes, Florentine).

Une visite ? Une dégustation ? 

Depuis la cueillette des plantes et des fruits, jusqu'à la mise en bouteille, Raoul vous livre toutes les étapes de fabrication de ses liqueurs et apéritifs. 

C'est ensuite Florence qui vous fait déguster les diffférents fruits de la production. 

Pour plus d'informations sur la distillerie, cliquez ici.

Distillerie La Salettina.jpg
P1060648.JPG