Le chemin des "Coulinières"

Description

En quittant le parking du Pont des Fayettes en direction de Valbonnais, un panneau explicatif décrit les fours à chaux et explique le contexte de leur remise en état. Remonter la route sur 200 m pour arriver au pied des vignes du coteau des Fayettes...

(environ 35 ha). En face de la petite route qui mène au hameau de Leygat, prendre à gauche le chemin bordé de murs de pierres qui longe le pied du coteau. A 300 m, il rejoint un chemin qui vient de la plaine, à gauche. Juste à cet embranchement se trouvent les ruines des anciens fours à chaux des Chaffas.
Peu après, le chemin commence à s'élever en courbe au pied d'un imposant mur de maçonnerie et remonte le long d'un vallon. C'est cette portion qui se nomme le "chemin des Coulinières". Lorsque le chemin rejoint la route, on peut remarquer en face un chenal empierré qui distribuait aux champs alentour une partie de l'eau du canal des moines. Il ne reste ensuite plus que 600 m le long de la route pour rejoindre l'office de tourisme. Le chemin des Coulinières permet de découvrir 3 éléments importants de la vie d'autrefois à Valbonnais :
- Les vignes des Fayettes : quelques parcelles sont encore exploitées, vestiges d'une culture autrefois très importante et qui garde une forte valeur symbolique. Le cadastre napoléonien de 1939 réservait une section entière au détail de ce coteau, montrant toute l'attention qui était apportée à cette activité. On remarque la pauvreté du terrain (sable et cailloux) propice à la culture de la vigne. Autre caractéristique : les murets de pierre qui soutiennent le terrain, sans pour autant faire des terrasses : malgré l'abandon de beaucoup de parcelles, le fait qu'il reste encore des enduits chaux sur ces murs montre combien ces parcelles étaient précieuses pour leurs propriétaires. Il y avait autrefois sur Valbonnais plusieurs autres vignobles (environ 35 ha) dont les "vignes de Rivière" et les "vignes de Leygat".
- Le grand mur de soutènement qui borde le chemin des Coulinières montre l'importance passée de ce chemin. Ce mur de facture soignée conserve en de nombreux endroits son crépis à la chaux d'il y a 150 ans. Dans sa partie la plus haute, une série de pierres saillantes servait d'escalier en encorbellement. Ce chemin était jusqu'au milieu du 19ème siècle la route principale pour aller de Valbonnais à Entraigues et Valjouffrey. Cette "route" traversait la Bonne quelques 400 m en aval du pont actuel des Fayettes, par un pont probablement en bois et souvent emporté. Il a fallu une décision en haut lieu, la création de la route nationale N526 de Clelles à St-Jean-de-Maurienne, pour oser faire un nouveau tracé coupant les vignes des Fayettes par le milieu ! La construction du nouveau pont en maçonnerie a été accompagnée de l'endiguement de la rivière sur plusieurs km. On peut raisonnablement penser que ces grands travaux ont décidé la construction des fours à chaux des Fayettes.
- Les fours à chaux des Chaffas : sans doute abandonnés dans la 2ème moitié du 19ème siècle. Le bâtiment qui les abritait est indiqué sur le cadastre Napoléonien de 1939. Leur abandon semble coïncider avec la création de la Route Nationale et des fours des Fayettes


Parcours

Distance :
1 km
Dénivellation positive :
60 m

Situation